Le manioc: production et avantages

Le manioc: production et avantages

août 16, 2021 1 Par EPEDANOU

Le manioc ou Manihot esculenta de son nom scientifique est une culture à propagation végétative.

La production du Manihot esculenta a connu une hausse importante dernières années. Cette importance est liée à deux facteurs :

  • La faible exigence du manioc en ce qui concerne sa production
  • La diversité de ses utilisations allant de la consommation directe à la transformation agroindustrielle.

L’Afrique est le premier producteur de manioc au monde avec 78% de la superficie globale et 63% de la production globale. Les principaux pays producteurs sont le Nigeria (avec environ 33%de la superficie emblavé et 25 % de la production africaine), la République démocratique du Congo, le Ghana, la Tanzanie et le Mozambique.  (Source Faostat 2019).

Production du Manioc

Pour sa production, on plante les boutures dès l’installation des pluies en premier lieu. Apres une fois bien établi, le Manihot esculenta peut pousser dans des régions qui reçoivent 400 millimètres seulement de précipitations annuelles moyennes. Cependant, des rendements bien plus élevés peuvent être obtenus avec un apport d’eau plus important. Le manioc répond bien à l’irrigation de surface au goutte à goutte.

Transformation du manioc

L’intérêt accrue pour cette tubercule et racine réside dans la gamme de produits qui en découle.
Aujourd’hui, en Afrique de l’Ouest, plusieurs technologies traditionnelle et semi industrielle ou industrielle permettent d’avoir des produits dérivés de grande qualité. Nous pouvons citer :

  • Le Gari (semoule)
  • Le Fufu (pâte obtenu après la cuisson à l’eau et le pilage)
  • Le tapioca
  • Le lafun
  • Le attiéké
  • Les cossettes de manioc
  • La farine de manioc panifiable et enfin
  • L’alcool

Importance économique et alimentaire

La filière manioc constitue une composante importante de l’économie agricole du Bénin. Et il joue un rôle déterminant en termes de sécurité alimentaire, de par son potentiel de productivité. Il pourrait répondre à une demande croissante en produits alimentaires des pays en pleine explosion démographique, à l’instar de celui que connaît actuellement l’Afrique de l’Ouest. Ce qui permettrait d’éviter une augmentation des importations alimentaires et de réduire la dépendance alimentaire.

La production, la transformation et la commercialisation du manioc et de ses dérivés fait intervenir plusieurs secteurs d’activité. Bien que les dérivés de manioc ne procurent pas assez de devises étrangères à l’Etat selon les experts de l’Institut National de la Recherche Agricole du Bénin (INRAB) ; ils participent à la garantie de la sécurité alimentaire au plan national et sous- régional.

En effet, ces racines contiennent des glucides et de la vitamine A. Les spécialistes en nutrition sont unanimes sur le fait que les feuilles de manioc sont une excellente diététique qui atténue le taux de sel dans l’organisme et contiennent beaucoup de vitamine A et de vitamine C.